Université Bretagne Loire

DOCTORAT

Infos clés

Si vous souhaitez poursuivre une carrière dans la recherche et l'enseignement supérieur, le doctorat se prépare en 3 années intensives et consiste en un travail de recherche qui s’appuie sur la rédaction d’une thèse, des séminaires et des conférences.

Critères d’éligibilité: être titulaire d'un diplôme national de master ou d'un autre diplôme conférant le grade de master, à l'issue d'un parcours de formation ou d'une expérience professionnelle établissant son aptitude à la recherche.

Si cette condition de diplôme n'est pas remplie, le président peut déroger sur proposition du conseil de l'Ecole Doctorale, pour des étudiants ayant effectué à l'étranger des études de niveau équivalent au master ou pour des étudiants bénéficiant de la validation des acquis (article 613-5 du code de l'éducation).

Pour pouvoir être doctorant, il faut:

  • Un encadrement (directeur de thèse).
  • Un laboratoire
  • Un sujet de thèse
  • Un financement (selon les écoles doctorales)

Pour en savoir +

Financement

Plusieurs possibilités de financement s'offrent aux doctorants:

  • Dispositif Cifre (conventions industrielles de formation par la recherche) subventionne toute entreprise de droit français qui embauche un doctorant pour le placer au cœur d'une collaboration de recherche avec un laboratoire public. Le doctorant signe un CDI (contrat à durée indéterminée) ou un CDD (contrat à durée déterminé) de 3 ans et est rémunéré.
  • Contrat doctoral un établissement public d'enseignement supérieur ou un organisme de recherche
  • Les collectivités locales, et notamment les régions, délivrent des allocations comparables aux contrats doctoraux.

Les demandes de financement se font directement auprès des écoles doctorales – des établissements publics habilités à délivrer le doctorat –, le plus souvent entre janvier et juillet de l’année précédent le début de la thèse. Les premières inscriptions ont lieu en septembre.

Formation doctorale

En vue d’élargir leurs compétences transverses et afin de préparer leur poursuite de carrière, les doctorant.e.s s’engagent dans la charte du doctorat à suivre au minimum 100 heures de
formations sur les trois premières années de thèse. L’École des Docteurs de l’Université Bretagne Loire, les collèges doctoraux et les écoles doctorales proposent aux doctorants inscrits dans les établissements membres de l’Université Bretagne Loire une offre diversifiée de formations transversales. 

Les écoles doctorales proposent surtout des formations disciplinaires. En Lettres, langues, sciences de l'homme et de la société, il s'agit des écoles suivantes:

La liste exhaustive des écoles doctorales est disponible ici.

Alliance Europa et la recherche

Pour les doctorants ou futurs doctorants intéressés par les axes de recherche développés dans le cadre d'Alliance Europa, voici la Liste des laboratoires et écoles doctorales auxquels ils peuvent être rattachés.

Pour en savoir + sur le volet Recherche du programme Alliance Europa

Séminaires doctoraux Alliance Europa

Encourager les doctorants spécialisés sur les questions européennes à créer des liens et à travailler de manière plus interdisciplinaire, tel est l'objectif des ateliers et séminaires doctoraux Alliance Europa.

  • Les ateliers sont destinés à apporter aux doctorants un éclairage en terme de rédaction des publications, d'utilisation d'outils en particulier, de proposition de communications, etc., en complément des formations déjà proposées par leurs écoles doctorales.
  • Les séminaires sont organisés par et pour les doctorants (et étudiants de masters) de la région Pays de la Loire, avec le soutien d'Alliance Europa.

Ces séminaires se tiennent deux à trois fois par an et font intervenir des binômes de doctorants de disciplines différentes qui animent des ateliers thématiques.
Un ou des chercheurs confirmés apportent ensuite leur contribution et ouvrent la discussion.

  • Enfin, l'organisation d'une université d'été autour des questions européennes est envisagée pour  2019.

En savoir +

Université Bretagne Loire

L’Université Bretagne Loire fédère 7 universités, 15 grandes écoles et 5 organismes de recherche de Bretagne et Pays de la Loire et a pour objectif de développer le potentiel scientifique et académique de ce territoire au niveau national et international.

Acteur majeur de l’innovation, l’Université Bretagne Loire coordonne des actions au niveau de la stratégie de recherche et de l’offre de formation. Elle anime notamment 10 départements de recherche et 11 écoles doctorales. Elle favorise la logique interdisciplinaire et la coopération et met à disposition de ses membres des outils et services mutualisés (c@mpus numérique ; une cartographie des compétences scientifiques et techniques du territoire, un pôle d’ingénierie de projets européens ; un pôle étudiant pour l’innovation, le transfert et entrepreneuriat).

https://u-bretagneloire.fr/

Doctorants du réseau Alliance Europa

Chloé Aubry

Doctorante en Langues et Cultures dans le cadre du projet AMICAE

Dans le cadre du projet AMICAE d’Alliance Europa, Chloé Aubry prépare une thèse sur « Le livre d’artiste en Europe aujourd’hui : médiateur d’une nouvelle et commune sensibilité ? » . Sous la direction de Brigitte Ouvry-Vial (Université du Maine) et de Claire Gauzente (Université de Nantes, elle travaille au sein de l’école Doctorale Sociétés, Cultures, Échanges de Nantes pour le laboratoire 3LAM.

Nicolas Brémand

Doctorant en Droit public, à l'Ecole doctorale Droit, Economie-Gestion, Sociétés, Territoires de Nantes

Doctorant en Droit public, Nicolas Brémand prépare dans le cadre de l’École doctorale Droit, Économie-Gestion, Sociétés, Territoires (Nantes) une thèse sur « Le Marché unique numérique et les libertés de circulation des biens et services » (laboratoire DCS), sous la direction de Jean-Christophe Barbato.

Sabikou Moumouni

Doctorant en Histoire des relations internationales contemporaines et Science politique à l'Université de Nantes

Au sein du laboratoire CRHIA, de l’école doctorale Sociétés, Temps, Territoires, Sabikou Moumouni prépare une thèse sur la « Contribution à l’effort de cohérence des politiques d’aide au développement : étude croisée des politiques européenne et chinoise de coopération économique avec l’Afrique depuis 2000 », sous la direction de Michel Catala (CRHIA, Université de Nantes) et de Mamoudou Gazibo (Département de Sciences Politiques, Université de Montréal).

Marta C. Salles

Doctorante en Droit public à Nantes

Au sein du laboratoire DCS de l’École doctorale de Droit, Économie, Gestion, Environnement, Société et Territoires (DEGEST) à Nantes, Marta C. Salles prépare une thèse sur « L’action de l’union européenne pour l’abolition de la peine de mort les plans juridique et politique », sous la direction d’Eric Mondielli.

Gwenaëlle Zielinski

Doctorante en Langues et Littérature à l'Université de Nantes

Doctorante en Langues et Littérature, Gwenaëlle Zielinski prépare une thèse sur le thème: « Mythologies d’Europe. L’élaboration de la pensée européenne de Stefan Zweig dans ses biographies historiques ». Elle travaille sous la direction de Werner Wogerbauer pour le CRINI (Ecole doctorale Sociétés, Cultures, Echanges) à Nantes.

Emilie Lenain

Doctorante en droit international à l'Université d'Angers

Accueillie au Centre Jean Bodin à l’Université d’Angers, Emilie Lenain prépare une thèse en droit international sur « L’accueil des réfugiés en Europe : étude comparée des systèmes juridiques », sous la direction de Bérangère Taxil (Centre Jean Bodin, Université d’Angers) et Estelle d’Halluin (CENS, Université de Nantes) dans le cadre du projet ARRECO d’Alliance Europa.

Lorraine Stravens

Doctorante en Histoire des relations internationales, CRHIA - Université de Nantes

Rattachée au CRHIA de l’Université de Nantes, Lorraine Stravens prépare depuis septembre 2017 une thèse sur L’émergence des gouvernements locaux et régionaux dans les politiques nationales et européennes d’aide au développement depuis 1980, sous la direction du Professeur Michel Catala, avec le soutien d’Alliance Europa (dans le cadre du projet CITER) et du LabEx EHNE.

  • Dans le cadre d’Alliance Europa

Lorraine Stravens participe au développement du LIPE et à la mise en place des séminaire doctoraux.

 

Julien Long

Doctorant en histoire contemporaine et sociologie à l'Université de Nantes

Au sein du laboratoire CRHIA, de l’Ecole doctorale Sociétés, temps, territoires, Julien Long prépare une thèse sur « Une histoire d’une jeunesse des marges. Mobilisations sociales et accueil informel des Mineurs Non Accompagnés en Europe. » sous la co-direction internationale de Michel Catala, professeur d’histoire contemporaine (CRHIA, Université de Nantes) et Pierre Monforte, Maitre de Conférence en sociologie (Université de Leicester). Le travail de Julien Long est également co-encadré par Estelle d’Halluin, Maitresse de conférence en sociologie (CENS, Université de Nantes).

Julien Long mène plusieurs activités en lien avec sa thèse. En tant que chargé de cours à l’UFR de Sociologie de l’Université de Nantes, il enseigne les « Méthodes d’enquêtes » (Licence 1)et les « Lectures classiques en sociologie » (Licence 2). Il est également chercheur associé à l’Institut Convergences Migrations, département Policy, responsable de l’axe : Exil et politique : Colonialisme, Nationalisme et Capitalisme. Sa thèse est co-financée le centre de recherche et de développement de la société civile Energie-collective. Julien participe ainsi à des projets de recherche-actions :

  • Projet de lieu d’accueil pour les jeunes en mobilités à Nantes : chef de projet la prépa solidaire des enfants nantais
  • Projet européen Rivages rencontre entre le cinéma et la recherche autour des logiques d’hospitalités dans les ports européens.

Pour en savoir plus>>

Manon Damestoy

Doctorante en sciences politiques à l'Université de Nantes et l'Université de Saint-Louis de Bruxelles

Au sein du laboratoire Droit et Changement Social, de l’Ecole doctorale Droit et Sciences politiques, Manon Damestoy prépare une thèse sur « La démocratie européenne en question : le cas des accords de libre-échange » en cotutelle internationale, sous la direction d’Arnauld Leclerc (DCS, Université de Nantes) et de Florence Delmotte (Institut d’études européennes, Université de Saint-Louis-Bruxelles). Manon participe également à la gestion de la Chaire TEN d’Arnauld Leclerc et à la numérisation des travaux de Jean-Marc Ferry.

Pour en savoir plus >>

Morgane Delorme

Doctorante en philosophie politique/ science politique à l'Université de Nantes et l'Université de Montréal.

Au sein du laboratoire Droit et Changement et social et de l’Ecole doctorale Droit et Sciences politiques, Morgane Delorme prépare une thèse sur « La Banque centrale européenne à la lecture du contractualisme – Enjeux normatifs et exigences de justification » en cotutelle internationale sous la direction d’Arnauld Leclerc (Droit & Changement Social, UFR Droit & Sciences politiques, Université de Nantes) et Peter Dietsch (Axe éthique et économie, Centre de Recherche en Éthique – Montréal, département de Philosophie de l’Université de Montréal).

Dans le cadre de sa thèse , Morgane Delorme est également chargée de cours en Philosophie politique au département de Philosophie ainsi qu’au département de Science politique de l’Université de Nantes.

Pour en savoir plus >>