LIPE, L’Europe, du laboratoire à la classe

Le Laboratoire d’innovation pédagogique sur l’Europe (LIPE) a pour ambition de créer une plate‐forme numérique permettant de regrouper des ressources pédagogiques innovantes produites par les programmes de recherches nationaux et internationaux travaillant sur l’Europe. Cet outil pluridisciplinaire accueillera des ressources en langues française et anglaise. Elle s’adressera dans un premier temps aux élèves français du secondaire, aux étudiants et aux enseignants. Elle pourra dans un second temps accueillir des ressources pour les élèves du primaire.

Les ressources pédagogiques pourront prendre les formes suivantes : fiches pédagogiques avec exemples de productions d’élèves, dossiers documentaires, vidéos et webdocumentaires, sources audio et émissions de radio, MOOC, serious game, cartes animées, ressources iconographiques et tout autre forme innovante. A terme, le LIPE  fournira des services d’accompagnement aux programmes de recherches pour les aider dans la conception de ressources pédagogiques. Il sera autonome, et hébergera d’autres ressources issues de programmes de recherches en étant connu et identifié par la communauté universitaire et éducative.

Lien vers la plateforme en ligne : www.lipe-europe.eu .

Porteur du projet

CRHIA

Centre de recherches en histoire internationale et atlantique, EA 1163 (UN)

Le Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique (EA 1163 – Universités de Nantes et La Rochelle) est l’un des grands centres de recherches historiques de l’Ouest, labellisé par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche au titre du contrat quinquennal 2017-2021.
Ce laboratoire rassemble des chercheurs en histoire ancienne, histoire médiévale, histoire moderne, histoire contemporaine, lettres et langues. Soit au total 151 membres (48 enseignants-chercheurs titulaires, 9 professeurs émérites, 3 autres chercheurs, 4 post-doc, 80 doctorants et 7 personnels administratifs et techniques) et 90 chercheurs associés autour d’une thématique commune : « Du monde à l’Atlantique, de l’Atlantique au monde : modalités, espaces et acteurs des échanges internationaux de l’Antiquité à nos jours ».
https://www.crhia.fr/
http://www.crhia.fr/

Michel Catala

Professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Nantes - Directeur de l'Institut d'études européennes et globales.

Directeur de l’Institut d’études européennes et globales depuis sa création en 2015, il est à l’origine du programme RFI Alliance Europa avec Arnauld Leclerc (depuis 2013). Professeur des universités depuis 2004, il a dirigé le CRHIA, laboratoire d’histoire réunissant 50 enseignants-chercheurs et 89 doctorants sur Nantes et La Rochelle. Il a une longue pratique de la direction de structure de recherche, et de programmes collectifs de recherche sur l’histoire de l’Europe à échelle régionale (DCIE) et nationale (Labex EHNE). Spécialiste de l’histoire des relations internationales en Europe et de l’histoire de la construction européenne, il enseigne ces disciplines depuis 15 ans. Auteur de nombreuses publications sur ces questions, il a aussi lancé de nombreux partenariats internationaux. Président fondateur de la Maison de l’Europe à Nantes, il connaît particulièrement bien les acteurs de la société civile et des collectivités locales qui travaillent sur les questions européennes à Nantes et dans les Pays de la Loire.

Université de Nantes
Alliance Europa
michel.catala(at)univ-nantes.fr
MSH (Bureau : 510)
5 allée Jacques Berque
44 000 NANTES
http://www.univ-nantes.fr/catala-m

Virginie Chaillou-Atrous

Chercheuse post-doctorante au Centre de recherches en histoire internationale et atlantique (CRHIA) de l’Université de Nantes.

Virginie Chaillou-Atrous est chercheuse post-doctorante au Centre de recherches en histoire internationale et atlantique (CRHIA) de l’Université de Nantes. Elle coordonne les travaux de l’axe de recherche 4 (L’Europe, les Européens et le monde) du laboratoire d’excellence EHNE (Écrire une histoire nouvelle de l’Europe). Elle est spécialiste des circulations et des migrations forcées dans l’océan Indien occidental. Elle s’intéresse particulièrement à l’histoire des engagés africains et indiens à La Réunion au xixe siècle.  Elle est l’auteur de nombreux articles et ouvrages dont De l’Inde à la Réunion. Histoire d’une transition, l’épreuve du lazaret 1860-1882 (La Réunion, Océan Éditions, 2002) et Esclaves sous contrat. Histoire des engagés africains à La Réunion au xixe siècle, à paraître en 2016 aux éditions Vendémiaire.

Virginie.Chaillou@univ-nantes.fr

Partenaires du projet

AEDE France – Association Européenne Des Enseignants

L’AEDE-France est une section nationale de l’Association Européenne Des Enseignants, (AEDE/EAT), fondée à Paris en 1956, dans le but de promouvoir une meilleure compréhension du projet européen parmi les personnels éducatifs. Aujourd’hui, l’AEDE/EAT regroupe 26 sections, dont 25 dans les États membres de l’Union européenne et une section suisse.

http://www.aede-france.org/flashinfos.html

Faculté des « arts, lettres, langues et sciences humaines » de l’Université Aix-Marseille

http://allsh.univ-amu.fr/

Labex EHNE – Écrire une histoire nouvelle de l’Europe

Réinsérer l’histoire du projet européen et de sa mise en œuvre dans l’histoire générale implique une écriture renouvelée de l’histoire de l’Europe elle-même. Cette perspective est le fondement du projet EHNE, « Écrire une histoire nouvelle de l’Europe » que le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a validé dans un communiqué daté du 14 février 2012, comme étant l’un des 71 lauréats de la deuxième vague de l’appel à projets « Laboratoires d’excellence » (LabEx), doté de la mention « Investissements d’avenir ».

L’objectif principal du projet EHNE est d’éclairer la crise que connaît actuellement l’Europe en reconstruisant une historiographie nouvelle de l’Europe qui s’adresse tout autant au monde scientifique qu’au monde enseignant, aux citoyens et aux politiques.

Son ambition est de placer l’école historique française en histoire de l’Europe et des relations internationales au cœur des débats historiographiques et contemporains les plus essentiels. Le projet, engagé pour huit ans, réunit les compétences les plus notables existant en France sur ces questions et les articule sur de puissants réseaux européens et internationaux. Il est porté par cinq laboratoires partenaires issus de trois établissements (Paris IV, Paris 1, Nantes).

Réinsérer l’histoire du projet européen et de sa mise en œuvre dans l’histoire générale implique une écriture renouvelée de l’histoire de l’Europe elle-même.

L’objectif principal du projet EHNE est d’éclairer la crise que connaît actuellement l’Europe en reconstruisant une historiographie nouvelle de l’Europe qui s’adresse tout autant au monde scientifique qu’au monde enseignant, aux citoyens et aux politiques.

Son ambition est de placer l’école historique française en histoire de l’Europe et des relations internationales au cœur des débats historiographiques et contemporains les plus essentiels.

http://labex-ehne.fr/

Rectorat de l’académie de Nantes

Le rectorat de l’académie de Nantes assure le fonctionnement de l’éducation dans les Pays de la Loire. Son domaine de compétence privilégié est la pédagogie.

http://www.ac-nantes.fr/

STARACO

Le projet STARACO entend engager une réflexion historique pendant quatre ans sur la question des différences de statuts et de couleurs, sur la construction historique des « races » et des hiérarchies qui en ont découlé. Le thème de la construction des hiérarchies raciales dans l’expérience atlantique sera une façon de repenser à la fois l’histoire des relations entre l’Europe et les peuples du « Sud » et l’émergence des préjugés de couleur ou de « race » dont les effets marquent, aujourd’hui encore, les sociétés européennes.

Les Pays de la Loire, l’Université de Nantes, le CRHIA et la Casa de Velázquez sont les principaux partenaires du projet STARACO.

http://staraco.univ-nantes.fr/fr

ESPE, École supérieure du professorat et de l’éducation d’Aix-Marseille

L’ESPE d’Aix-Marseille forme, dans les villes d’Avignon, d’Aix-en-Provence, de Digne-les-Bains et de Marseille les futurs enseignants mais aussi les étudiants se destinant à d’autres métiers de l’éducation et ceux souhaitant développer des compétences dans le domaine de l’enseignement, de l’éducation et de la formation.

http://espe.univ-amu.fr/

ESPE, École supérieure du professorat et de l’éducation de Nantes

L’ESPE (École supérieure du professorat et de l’éducation) de l’académie de Nantes constitue depuis le 1er septembre 2013 une école interne, composante de l’Université de Nantes. Elle comprend cinq sites de formation implantés dans chacun des cinq départements de l’académie de Nantes et un siège académique établi à Nantes.

Elle accueille des étudiants inscrits en masters « Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation » (MEEF). À cette fin, elle établit les collaborations nécessaires avec les autres composantes de l’université de Nantes ainsi qu’avec les universités du Maine et d’Angers.

Elle participe également à la formation continue des enseignants et contribue au développement de la recherche en éducation.

http://www.espe.univ-nantes.fr/

Programme de travail

L'année 2016-2017 a été consacrée à la création de la plateforme ainsi qu'à la mise en place de la méthodologie globale du projet décrivant le processus de création des ressources du laboratoire à la classe, c'est à dire des travaux des chercheurs en SHS jusqu'à l'outil utilisé par l'enseignant ou le formateur.

Fin 2017, la plateforme www.lipe-europe.eu est mise en ligne.

En 2017-2018, le projet se développe et se structure autour d'une gouvernance élargie, de l'intégration et de la création de nouveaux outils et de sa diffusion auprès des établissements scolaires.