L’accueil et la relocalisation des réfugiés en Europe : thématique lauréate du second Appel à projets Recherche

Juristes, sociologues, géographes, historiens, politistes… et acteurs de la société civile se réunissent pour aborder cette question d’actualité, au cœur des enjeux européens.

Porté par le Centre Jean Bodin (Université d’Angers) et coordonné par Bérangère Taxil (Centre Jean Bodin), Estelle d’Halluin (Université de Nantes – CENS) et Carole Billet (Université de Nantes – DCS), le projet ARRECO est lauréat du second appel à projets Recherche de l’Institut d’Études Européennes et Globales. Planifié sur trois ans, le projet sera accompagné d’une thèse en droit international portant sur « L’accueil des réfugiés en Europe : étude comparée des systèmes juridiques ».

Résumé du projet :

Qui accueille qui et comment, dans le contexte actuel du bouleversement européen face à la mondialisation des flux de réfugiés ? C’est à ces questions cruciales que le projet ARRECO souhaite apporter des réponses complètes et concrètes, grâce à une démarche visant à associer
des chercheurs français et étrangers provenant de différentes disciplines, tout en impliquant des acteurs de terrain. Deux axes seront développés dans ce cadre.

En premier lieu, la question de la catégorisation : les politiques de l’accueil sont en effet probablement conditionnées par les catégories juridiques des personnes accueillies. Il s’agit ici d’analyser le phénomène de catégorisation progressive applicable aux réfugiés et l’impact de ces
catégories auprès des différents acteurs concernés, qu’il s’agisse d’acteurs privés (bénévoles individuels, associations, mais aussi entreprises) ou publics (collectivités territoriales, Etats, Union européenne). Une approche comparative entre Etats européens et avec d’autres Etats non‐européens permettra de mettre en exergue les spécificités nationales dans l’appréhension de cette question de la catégorisation.

En second lieu, la question de l’opérationnalisation se pose : un processus d’opérationnalisation de l’Union européenne semble en effet être à l’œuvre, qui met en cause des relations réciproques entre le niveau local et le niveau global. Comment les articuler dans le processus d’installation des réfugiés ? Il s’agit ici d’une part de comprendre les conditions actuelles d’accès au territoire européen pour les demandeurs d’asile dans un contexte de contrôle européen renforcé des frontières et, d’autre part, les entraves à la libre circulation des réfugiés en Europe et leurs conséquences.

Les porteurs du projet

Bérangère Taxil

Professeur de droit international public, Centre Jean Bodin, Université d’Angers

Bérangère Taxil est spécialiste du droit international de la personne. Membre de l’Institut international des droits de l’homme, de la société française pour le droit international et de l’International Law Association, Bérangère Taxil dispose d’une expérience de dix années d’enseignements en France et à l’étranger sur des questions européennes et internationales. Elle a participé à plusieurs projets de recherche sur la question des réfugiés. Elle est par ailleurs juge-assesseur à la Cour nationale du droit d’asile.

  • Coopération avec Alliance Europa:

Bérangère Taxil coordonne l’axe 3 d’Alliance Europa « L’Europe dans le monde« , elle co-dirige le projet ARRECO sur l’accueil des réfugiés en Europe (2017-2020)  et dirige plusieurs thèses en la matière.

Professeure de droit public à l’Université d’Angers, elle est également co-directrice du Master 2 en droit international et européen et participe aux actions de formation soutenues par Alliance Europa, telles que le module interdisciplinaire. Elle a également organisé à Angers le Concours Rousseau en 2018, le plus important concours international de plaidoiries du monde francophone.

En savoir plus >>

http://www.univ-angers.fr/fr/recherche/unites-et-structures-de-recherche/pole-ll-shs/centre-jean-bodin.html

Estelle d’Halluin

Maître de conférence en sociologie, au CENS à l' Université de Nantes, spécialiste des politiques d'immigration

Maître de conférences en sociologie à l’Université de Nantes, Estelle d’Halluin mène des recherches depuis les années 2000 sur les politiques d’immigration, croisant sociologie politique du droit, de la santé et des mobilisations. Son approche empirique est fondée sur l’analyse d’archives, l’entretien et l’ethnographie. Elle participe actuellement à plusieurs programmes de recherche sur les politiques d’asile. Elle est membre du projet ARRECO et du programme EFAA Exploring the frames of altruistic action. A comparative analysis of volunteers’ engagement in British and French pro-asylum charities, financé par l’ESRC.

  • Coopération avec Alliance Europa

Estelle est membre du projet ARRECO (Accueil et Relocalisation des réfugiés en Europe : catégorisation et opérationnalisation) et responsable pédagogique de la formation continue « Demandeurs d’asile, réfugiés, migrants: quel accueil? »

Carole Billet

Maître de conférence en Droit de l'Union européenne au laboratoire Droit et Changement Social - Université de Nantes

Thématiques de recherche  :
– La participation différenciée des États membres à l’action de l’Union européenne sur la scène internationale
– Les agences décentralisées et l’action extérieure de l’Union européenne
– L’action de l’Union européenne en matière de migration et d’asile
– Droit de la culture dans l’Union européenne

Responsabilités :

  • Responsable nantaise du M2 Justice, Procès, Procédure (Prépa-ENM)
  • Co-responsable du M2 Droit de l’Union européenne
  • Membre de la Commission Formation et Vie Universitaire

Carole Billet développe le projet de recherche « Etudes sur le droit de l’espace de liberté de sécurité et de justice » avec le soutien d’Alliance Europa.