Présidentielle : Arnaud Leclerc, politologue : « Tout est encore possible »

Le politologue, professeur de science politique, Arnauld Leclerc livre ses premières analyses du vote du premier tour de l’élection en Loire-Atlantique.

Presse Océan 24.04.2017

Presse Océan : Quelles sont vos impressions sur le vote dans le département ?
Arnauld Leclerc : « Emmanuel Macron arrive nettement en tête mais c’est un choix par défaut. C’est l’implosion de la gauche et des Républicains qui conduit à ce score. Et je pense que pour l’avenir, c’est une situation qui est compliquée à gérer ».

Quelle explication sociologique au vote Emmanuel Macron ?
« Il est un peu tôt pour le dire mais on voit que ce vote est concentré sur les grandes agglomérations, l’Ouest et l’Île de France. Ce sont globalement des zones qui se portent mieux que d’autres économiquement. Les gens qui ont voté Macron sont issus d’une population de classes moyennes. Ce sont des gens plutôt diplômés et qui considèrent que la mondialisation est une opportunité ».

Lire la suite de l’article

Arnauld Leclerc

Professeur de science politique à l’Université de Nantes et directeur de la Maison des Sciences de l’Homme Ange-Guépin. Titulaire de la chaire Jean Monnet 2017-2020 Télos, Ethos, Nomos Europa. Coordinateur de l'Axe 1 d'Alliance Europa " Gouverner l'Europe dans la mondialisation"

Arnauld Leclerc, membre du Laboratoire Droit et Changement Social (Unité Mixte de Recherche CNRS/Université n°6297) est spécialiste de théorie politique appliquée à l’Europe. Il dirige le master 2 science politique de l’Europe et a créé en 2011 une licence sélective originale dédiée à l’étude pluridisciplinaire de l’Europe. Ses enseignements relèvent tous des études européennes et contribuent à la fois à la vitalité de ce champ, aux débats sur les questions européennes par ses nombreuses participations à des débats publics et l’organisation de nombreux événements scientifiques et extra-académiques. Il est président de Euradionantes, radio école spécialisée sur les questions européennes, accueillant chaque année des étudiants de toute l’Europe et diffusant en plusieurs langues.

Coordinateur du projet de la Chaire de Philosophique de l’Europe dirigée par le philosophe Jean-Marc Ferry, il est l’auteur de plusieurs ouvrages collectifs dont Les intellectuels et le pouvoir. Déclinaisons et mutations aux Presses Universitaires de Rennes (2012), Conclusion : La citoyenneté européenne en temps de crise (2016) et L’Europe : crise et critique aux Presses de l’Université de Paris-Sorbonne (2017) et Du mot au concept. La démocratie comme intellectualisation de la dispute sociale (2017),  L’Europe face au défi des religions : construire un espace public par-delà la sécularisation (2017) Ses thèmes de recherche portent sur la Philosophie de l’Europe, la théorie de la démocratie et la Philosophie de l’Université.

Voir la page de la Chaire « Télos Ethos Nomos de l’Europe »