Ouvrage – Nicaragua Before the International Court of Justice

Alina Miron, Professeure agrégée de Droit international public, chercheuse au Centre Jean Bodin, écrit un chapitre « Intervention by Third Parties », dans cet ouvrage dirigé par Obregon Sobenes et Benjamin Samson, publié en 2017 chez Springer.

This book analyses Nicaragua’s role in the development of international law, through its participation in cases that have come before the International Court of Justice. Nicaragua has appeared before the ICJ in fourteen cases, either as an applicant, respondent or intervening State, thus setting an important example of committment to the peaceful judicial settlement of disputes. The “Nicaraguan” cases have enabled the ICJ to take positions on and clarify a whole range of important procedural, jurisdictional and substantive legal issues, which have inspired the jurisprudence of international and regional courts and tribunals and influenced the development of international law. The book focuses on reviewing Nicaragua’s cases before the ICJ, using a thematic approach to identify their impact on international law. Each chapter includes a discussion of the relevant cases on a particular theme and their impact over time on general as well as specific branches of international law, notably through their use as precedent by other international and regional courts and tribunals.

Référence : Alina Miron, 2017. « Intervention by Third Parties», in Samson et E. Sobenes (dir.), Nicaragua before the International Court of Justice. Impacts on International Law, Spring, 2017, pp. 371-396.

Pour en savoir plus >>

Alina Miron

Alina Miron

Professeure agrégée de droit international public au Centre Jean Bodin - Université d'Angers

Ses travaux de recherche portent plus spécifiquement sur le droit de la mer, le contentieux international, les sanctions ciblées et l’application du droit international dans l’ordre juridique interne. Elle est également consultante juridique.

  • Dans le cadre d’Alliance Europa:

Alina Miron  est porteuse du projet:  « La mer, la dernière frontière ? Un projet d’observatoire du contentieux maritime », financé par le dispositif Attractivité d’Alliance Europa.

Elle est co-directrice du Master 2 en droit international et européen et participe aux actions de formation soutenues par Alliance Europa, telles que le module interdisciplinaire (coordination du sous-module 2: l’Europe, terre d’exil et de migrations). Elle a également organisé à Angers le Concours Rousseau en 2018, le plus important concours international de plaidoiries du monde francophone.

Centre Jean Bodin

Centre Jean Bodin, EA 4337 (UA)

Le Centre Jean Bodin de l’Université d’Angers est un laboratoire de recherche en droit et science politique. Le laboratoire a obtenu en 2008 la labellisation d’équipe d’accueil sollicitée auprès de l’autorité de tutelle en novembre 2006 : CJB UPRES EA n°4337, du pôle de recherche Lettres Langues Sciences Humaines et Sociales (LL-SHS). Cette équipe (droit privé, droit public, histoire du droit, science politique) regroupe 49 enseignants-chercheurs et chercheurs, 42 doctorants et 3 personnels administratifs (BIATSS).

http://centrejeanbodin.univ-angers.fr/fr/index.html

Université d’Angers

L’université d’Angers propose des formations de masters en droit, économie et gestion et contribue aux axes de recherche de l’institut d’études européennes et globales.

http://www.univ-angers.fr/fr/index.html