Journée d’études « Agents médiateurs dans l’empire hispanique » – Le Mans

Journée(s) thématique(s)

Qu’est-ce qu’un agent médiateur, qui représente-t-il, quels sont ses moyens d’action et quelle est sa marge de manoeuvre ? Quelle est la relation qu’un agent médiateur entretient avec le pouvoir et dans quelle mesure peut-il aussi s’ériger en contre-pouvoir ? Quels liens existe-t-il entre médiation, représentation et négociation ? Enfin, quels facteurs poussèrent la Monarchie espagnole à institutionnaliser ce type d’agents au sein de son Empire dès le XVIe siècle ?

Journée d’études organisée par le 3L.AM à l’Université du Maine, dans le cadre du projet AMICAE°

Organisateurs
Caroline CUNILL  et Luis Miguel GLAVE TESTINO

Présentation
Avec le développement de l’histoire globale, plusieurs chercheurs ont ressenti la nécessité d’étudier les acteurs qui jouèrent un rôle particulier dans les médiations culturelles, linguistiques et politiques entre l’Europe et le monde à partir du XVe siècle. Notre journée d’études, réunissant des spécialistes des agents médiateurs dans l’Empire hispanique, a pour but de proposer une approche théorique et comparative sur le concept de médiation. Cette analyse sera réalisée à partir d’études de cas portant sur les hauts fonctionnaires de l’Empire, mais aussi sur les représentants des municipalités (espagnoles et indiennes) et des ordres religieux, qui unirent l’Europe à l’Amérique grâce à leurs fréquents voyages transatlantiques et leur incessante correspondance avec le Conseil des Indes. Les agents médiateurs « locaux » – avocats, défenseurs des Indiens, interprètes, etc. –, qui firent le lien entre différents groupes ethniques et secteurs sociaux en Amérique, seront également pris en considération. Ces études de cas permettront de répondre aux problématiques suivantes : Qu’est-ce qu’un agent médiateur, qui représente-t-il, quels sont ses moyens d’action et quelle est sa marge de manoeuvre ? Quelle est la relation qu’un agent médiateur entretient avec le pouvoir et dans quelle mesure peut-il aussi s’ériger en contre-pouvoir ? Quel liens existent-t-il entre médiation, représentation et négociation ? Enfin, quels facteurs poussèrent la Monarchie espagnole à institutionnaliser ce type d’agents au sein de son Empire dès le XVIe siècle ?
Les propositions, un résumé d’environ 15 lignes, sont à envoyer en français, anglais ou espagnol à Caroline CUNILL (cunillcaroline@gmail.com) et à Luis Miguel GLAVE TESTINO (lmglave@hotmail.com) avant le 30 mai 2017.

Contexte
Cette manifestation est organisée dans le cadre du Workpackage 4 « Transferts culturels par le biais des médiations citoyennes et linguistiques » du projet interdisciplinaire AMICAE° (Analyse des Médiations Innovantes de la Culture et de l’Art pour une Europe Ouverte). L’objectif général de ce projet de trois ans est d’analyser et de comparer différentes formes de médiations innovantes de la culture, de l’art, du patrimoine matériel et immatériel et d’en évaluer les effets en termes de transmission patrimoniale, d’intégration sociale et de participation citoyenne.

Caroline Cunill

Maître de conférences Civilisation hispano-américaine, 3L.AM - Université du Maine

Maître de conférences Civilisation hispano-américaine – 3L.AM – Université du Maine

Thématiques de recherche :

– le système de justice de l’Empire ibérique et, plus particulièrement, son adaptation aux peuples autochtones ;
– les modalités de prise en compte de la diversité culturelle dans l’appareil de justice de l’Empire hispanique ;
– le processus d’institutionnalisation d’offices spécialisés tels que les défenseurs des Indiens ou les interprètes dans les Audiences américaines ;
– la capacité de négociation des populations indiennes face à la Couronne espagnole ;
– le rôle des intermédiaires (avocats, interprètes, caciques, religieux) dans le système de justice colonial ;
– le place des transferts culturels dans la création d’une culture juridique américaine hybride.

Caroline Cunill est impliquée dans le programme AMICAE° et s’intéresse également aux thématiques liées à l’Axe 2 de l’Institut.

en savoir +

3L.AM

Langues, littératures, linguistique EA 4335 (UM, UA)

3lam.univ-lemans.fr/

Université du Maine

L’université du Maine contribue aux axes de recherches de l’institut d’études européennes et globales et à l’offre de formation sur la ou les cultures en Europe.

http://www.univ-lemans.fr/fr/index.html